Nouveautés

Actualité: Et si vous deveniez le voisin du président Barack Obama ?


Une annonce pour la vente d’une maison à Chicago a été publiée cette semaine et a fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause, elle propose de devenir le voisin du président des États-Unis pour la modique somme de 900 000 dollars (700 000 euros).

Une petite annonce immobilière est devenu le sujet principal de discussion des habitants de Chicago : On peut y lire “Belle propriété à vendre. Kenwood, quartier historique et chic de Chicago. Sécurité garantie. 899.000 dollars. PS : Le Président Obama sera votre voisin.” Le propriétaire de ce bien permettrait aux heureux acheteurs du 5050 South Greenwood Avenue d’avoir un voisin de prestige en la personne du président réélu des USA “himself”.

“Nous avons demandé à Obama via son administrateur et les Services secrets pour voir s’il voulait l’acheter, mais ils ont décliné l’offre”, a déclaré à l’AFP l’agent immobilier en charge de la bâtisse Anthony Rouches “Nous testons juste le marché pour voir quel genre d’intérêt il y a dans cela (…) Il n’y a pas eu trop de présidents avec un morceau de terrain à vendre à côté de leur maison.”

Barack Obama est en effet considéré à Chicago comme une icône. Au même titre que Michael Jordan ou Al Capone, le président des États-Unis est une figure emblématique du chef lieu de l’Illinois. Avant d’être sénateur puis chef d’État, le démocrate a exercé la profession de community organizer (travailleur social) pendant les années 80 et a été professeur de droit constitutionnel à l’Université de la ville pendant douze années (de 1992 à 2004).

Le prix de la maison a plus que doublé en 7 ans

En 2005, alors qu’il est sénateur, Obama achète cette demeure dans le quartier de Kenwood pour sa famille et lui. L’un de ses mécènes, Tony Rezko, qui pense que sa grandissante popularité va donner une plus-value au quartier, achète la maison mitoyenne. Il revend son bien immobilier avant l’élection présidentielle de 2008 pour 675 000 dollars (530 000 euros) aux nouveaux propriétaires, les Poulos, une riche famille dans le business du bâtiment depuis trois générations. Ces derniers, ayant fait le même calcul que le précédent propriétaire, mettent en vente, au moment de la réélection d’Obama, la maison à 899 000 dollars (700 000 euros) et pourraient réaliser un bénéfice de près de 33% sur le prix d’achat. Deux ans plus tôt, l’autre maison à côté de celle de la famille Obama a été vendue pour 1.4 million de dollars (1.09 millions d’euros).

Même si le président et sa famille risquent d’être plus souvent à la Maison Blanche qu’à leur demeure de Chicago, le simple fait que Barack Obama ait habité là à fait augmenter de manière considérable le prix du mètre carré dans le quartier. Cette augmentation des prix est fait en parallèle à l’évolution de la carrière politique du Démocrate. D’ailleurs, son accession à la présidence des USA pour la seconde et dernière fois a fait monter en flèche le prix de l’immobilier dans le secteur de Kenwood…





Aucun commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*